S'identifier - S'inscrire - Contact

Vous êtes en mode lecture

Participez en commentant
Cliquez sur "nb commentaires" puis/ou sur "Commenter" en bas de l'article dans la nouvelle page qui s'ouvre.

Archives par mois


CSS

  
 


Les Fruits et Légumes du "Projet Rungis" - Le Potager de Marianne

Par Isabelle Clep • La vie du réseau • Jeudi 17/01/2008 • 1 commentaire  • Lu 6610 fois

Contexte
2007 fut une année de réflexion pour l’A.N.D.E.S., 2008 sera une année d’action.
Au premier semestre 2007, l’A.N.D.E.S. a réalisé une étude de faisabilité, confiée par la Direction Générale de l’Action Sociale (DGAS) sur la valorisation des fruits et légumes invendus mais encore consommables, sur le Marché d’Intérêt National de Rungis.
La volonté de la DGAS de réaliser une étude sur la récupération de fruits et légumes issus du M.I.N. de Rungis, s’appuie sur un constat simple. D’un côté, le Plan National Nutrition Santé 2, mis en place en 2006, désigne comme population cible les personnes en situation de précarité et d’exclusion. L’une des tâches premières de la mise en œuvre de ce plan consiste à augmenter la mise à disposition de fruits et légumes en direction des plus démunis. De l’autre, plusieurs tonnes de fruits et légumes parfaitement consommables sont détruites ou transformées en compost chaque jour sur le M.I.N. de Rungis parce que non vendables par les grossistes. L’objet de l’étude consistait alors à faire le lien entre les personnes bénéficiant de l’aide alimentaire et ces surplus.
L’étude a été rendue au mois de juillet 2007 auprès de la DGAS. Suite à ses résultats concluants, l’Etat, au mois de décembre, a officiellement confié à l’A.N.D.E.S. la mise en place de ce projet ambitieux. Appelé « Projet Rungis », il sera opérationnel au début du seconde trimestre 2008. -

Le « Projet Rungis »
La mise en place de ce projet permettra à terme de distribuer tous les jours, 5 tonnes de fruits et légumes de saison auprès de l’ensemble des réseaux en charge de l’aide alimentaire en Ile de France. Sur ces 5 tonnes, une partie sera récupérée sur les fruits et légumes non vendables mais consommables (suite à un tri effectué par un chantier d’insertion) et le reste sera acheté directement auprès des grossistes du MIN afin de pallier aux fluctuations d’approvisionnement tout en assurant une stabilité des quantités et des variétés de produits proposés.
Les réseaux concernés sont :
- le réseau des Banques Alimentaires,
- les Restaurants du Cœur,
- le Secours Populaire,
- la Croix Rouge
- l’A.N.D.E.S.
Toutes les épiceries solidaires d’Ile de France adhérentes à l’A.N.D.E.S. pourront ainsi bénéficier de ces fruits et légumes à des prix compris entre 25 et 50 centimes le kilo livré sur place. (Attention, pour passer les commandes, il sera demandé aux épiceries d’utiliser le logiciel de gestion conçu par Softinnov : voir plus bas)
Pour réaliser ce projet, l’A.N.D.E.S. met en place un Atelier Chantier d’Insertion (ACI). Les ACI ont pour objectif de remobiliser ou de redynamiser les personnes éloignées du monde de l’emploi par la mise en situation de travail. Ainsi, 14 salariés en insertion et 5 permanents travailleront sur ce chantier.
L’objectif de ce projet est donc double :
1- Augmenter la quantité et améliorer la qualité des fruits et légumes distribués auprès des épiceries ainsi que des autres réseaux de l’aide alimentaire d’Ile de France,
2- Intégrer un volet d’insertion sociale et professionnelle, par la création d’un Atelier Chantier d’Insertion.

Un projet innovant
Ce projet de Rungis permet :
la livraison de produits frais de qualité aux épiceries d’Ile de France à moindre coût,
la volonté de transparence du système d’approvisionnement de l’aide alimentaire en France,
la lutte contre le gaspillage par la valorisation de fruits et légumes encore parfaitement consommables,
la  mise en place d’une traçabilité complète du producteur jusqu’au consommateur final,
la mutualisation des moyens et le caractère solidaire du projet puisqu’en plus des Epiceries Solidaires, ce sont l’ensemble des structures chargées de l’aide alimentaire qui pourront bénéficier de fruits et légumes,
le caractère social du projet avec la réinsertion par l’activité économique de personnes en situation de précarité.
Ainsi le projet sur le M.I.N. de Rungis place l’A.N.D.E.S. comme expérimentant une nouvelle forme de partenariat de l’aide alimentaire en France. Il est prévu, si les résultats s’avèrent concluants, de dupliquer ce système sur d’autres MIN de France pour que l’ensemble des épiceries solidaires de France puisse bénéficier de ce type de produits. 
Pour tous renseignements complémentaires ou si vous souhaitez nous faire part de votre intérêt pour ce projet, n’hésitez pas à contacter Arnaud LANGLAIS
Infos transmises par Arnaud Langlais

Mots-clés : , ,

Partagez cet article


Commentaires

Lien croisé par Non signé le Vendredi 27/02/2009 à 10:08

Ministère de l'Agriculture et de la Pêche: Aide alimentaires et produits bruts : "- Consultez le site de l'ANDES sur le projet du potager de Marianne "