S'identifier - S'inscrire - Contact

CSS

  
 


Le Chantier d'insertion la Cistella fête souffle sa 1ère bougie

Marché St Charles de Perpignan

Le chantier d'insertion "La Cistella de Marianne", créé par l'A.N.D.E.S sur le Marché St Charles à Perpignan, souffle sa 1ère bougie.
Forte d’une première expérimentation réussie depuis avril 2008 en Île-de-France sur le Marché d’Intérêt National (M.I.N.) de Rungis, l’A.N.D.E.S et ses partenaires ont ouvert la Cistella de Marianne en octobre 2009, au cœur du Pôle Economique Saint-Charles à Perpignan.
Ce second chantier d’insertion, de 1 400 m2, a pour double objectif de :
• Livrer les structures d’aide alimentaire des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées en fruits et légumes frais pour améliorer la qualité de l’alimentation des personnes en situation de précarité.
• Remobiliser ou de redynamiser les personnes éloignées de l’emploi par la mise en situation de travail.
Depuis son ouverture, la Cistella de Marianne a accueilli 17 personnes, dont 12 sont encore présentes sur le chantier à ce jour. Grâce à la qualité de l’encadrement technique et de l’accompagnement socioprofessionnel sur le chantier, le taux d’insertion est excellent. En effet, 87,5 % des personnes issues du dispositif bénéficient de sorties dynamiques, c’est-à-dire retournent vers l’emploi durable (pour 57,4 % des cas) ou de transition, reprennent une formation ou intègrent d’autres structures d’insertion par l’activité économique. → plus
Mots-clés : , , ,

Perpignan : création d'un second chantier d'insertion sur le pôle économique St Charles

L'A.N.D.E.S et ses partenaires dont le Pôle Économique St Charles de Perpignan sont dans les starting-blocks pour lancer ce second chantier d'insertion qui devrait démarrer début septembre et concernerait 35 000 bénéficiaires de l'aide alimentaire sur le département des Pyrénées Orientales.
Construit sur le modèle du "Potager de Marianne" lancé en avril 2008 sur le M.I.N. de Rungis, cet A.C.I. devrait récupérer près de 400 tonnes de fruits et légumes, et en redistribuer près de 120 tonnes par an.
Cette unité aura un double objectif :
- récupérer, auprès des professionnels de la filière, des fruits et légumes non utilisable pour une consommation directe et les transformer
- les redistribuer au sein des réseaux de l'aide alimentaire. → plus
Mots-clés : , ,

Les épiceries sociales et solidaires se rencontrent

Rungis 2009 - 4èmes Journées Nationales


Pour la quatrième fois au niveau national, les  et solidaires se rencontrent. Ce sera à l'Espace Rungis les 8 et 9 octobre prochains.
, insertion sociale, , précarité,  et sociale... seront les principaux thèmes abordés pendant ces 2 journées.  → plus
Mots-clés :

Charte de la Compagnie des Gourmands

Charte signée entre une épicerie solidaire et l'association A.N.D.E.S. pour la mise en place d'ateliers intitulés "Compagnie des Gourmands" -> voir article de présentation.

La Compagnie des Gourmands est un cycle d’ateliers de cuisine réunissant parents et enfants. L’objectif est de partager un moment convivial tout en préparant des plats ludiques et variés.
 
L’épicerie et son personnel a comme devoirs :
1-    Réunir et mobiliser parents au sens large du terme et enfants. Tout enfant doit donc venir accompagné d’un adulte.
2-    Continuer le même type d’atelier que la Compagnie des Gourmands c’est-à-dire ayant pour thèmes principaux la cuisine, le plaisir et la santé. → plus
Mots-clés : ,

La Compagnie des Gourmands

Ateliers cuisine intergénérationnels

Une douzaine d’épiceries solidaires adhérentes vont accueillir des ateliers cuisine réunissant parents et enfants.
La finalité de ces ateliers est avant tout de rassembler les personnes autour de la cuisine, pour (re)trouver l’envie de se mettre à table et de confectionner des repas pour sa famille (ou ses amis).
Les objectifs de la Compagnie des Gourmands sont de favoriser les habitudes alimentaires bénéfiques à la santé, de renforcer le rôle de la parentalité et de sensibiliser à l’hygiène en cuisine. → plus
Mots-clés : , ,

Les Fruits et Légumes du "Projet Rungis" - Le Potager de Marianne

Contexte
2007 fut une année de réflexion pour l’A.N.D.E.S., 2008 sera une année d’action.
Au premier semestre 2007, l’A.N.D.E.S. a réalisé une étude de faisabilité, confiée par la Direction Générale de l’Action Sociale (DGAS) sur la valorisation des fruits et légumes invendus mais encore consommables, sur le Marché d’Intérêt National de Rungis.
La volonté de la DGAS de réaliser une étude sur la récupération de fruits et légumes issus du M.I.N. de Rungis, s’appuie sur un constat simple. D’un côté, le Plan National Nutrition Santé 2, mis en place en 2006, désigne comme population cible les personnes en situation de précarité et d’exclusion. L’une des tâches premières de la mise en œuvre de ce plan consiste à augmenter la mise à disposition de fruits et légumes en direction des plus démunis. De l’autre, plusieurs tonnes de fruits et légumes parfaitement consommables sont détruites ou transformées en compost chaque jour sur le M.I.N. de Rungis parce que non vendables par les grossistes. L’objet de l’étude consistait alors à faire le lien entre les personnes bénéficiant de l’aide alimentaire et ces surplus. → plus
Mots-clés : , ,

Evaluer les actions d'aide alimentaire

d'après le groupe de travail du Programme Aide alimentaire, Alimentation, Insertion

La gestion des demandes logistiques de masses au quotidien ne doit pas tendre à prendre le dessus sur la réflexion et la prise de recul nécessaires à l’amélioration des pratiques.

Quelques questions à se poser :
- Quels outils utiliser pour évaluer ?
- Quels est le bon moment pour une évaluation ?
- Comment associer les personnes bénéficiaires à l’exercice d’évaluation ? → plus
Mots-clés : ,

Cour des comptes : préconisations aux structures d'aide alimentaire

d'après son rapport public thématique sur les personnes sans domicile fixe

La couverture territoriale de distribution doit correspondre aux besoins potentiels et pas seulement aux possibilités de la logistique en place : cela implique de recenser toutes les structures pour une adaptation de la couverture territoriale (répartition équitable par rapport à la densité de la population et sa précarité)
La structure des denrées mises à la disposition des lieux d'aides alimentaires ne doit pas différer de celle de la ration quotidienne type préconisée par les nutritionnistes : il doit y avoir des denrées fraîches et un diversification des approvisionnements.  → plus
Mots-clés : ,