S'identifier - S'inscrire - Contact

Sommaire


CSS

  
 

Cette rubrique-forum est la vôtre. N'hésitez pas à poser vos questions par ici concernant tout ce qui touche aux épiceries sociales et solidaires. Nous essaierons de vous répondre au mieux !

Une question ?

Rubrique forum

Pour posez toutes vos questions sur ce forum : cliquez sur "nb commentaires" au bas de cet article, vous verrez s'afficher les questions déjà posées et les discussions en cours.
En cliquant sur "Commentez" vous ouvrez un nouveau cadre où vous pourrez rédiger votre texte.
Merci de votre participation.

Date Limite d'Utilisation Optimale et Date Limite de Consommation

Comment s'y reconnaître ? -- question d'un lecteur

 DLC - Date Limite de Consommation, reconnaissable à la mention "à consommer jusqu'au..."
Elle s'applique à toutes les denrées pré-emballées microbiologiquement très périssables, susceptibles de présenter, après une courte période, un danger pour la santé : ce sont principalement les produits frais disponibles en rayons réfrigérés (charcuterie, viandes en barquettes, produits laitiers, lait frais, yaourts, plats cuisinés frais, etc).
Après la date indiquée, l'aliment est périmé : des microbes (bactéries, champignons, moisissures...) ont toute chance d'y avoir proliféré au-delà des seuils limites. Le produit doit être retiré de la vente. L'absorber devient dangereux pour la santé.
La DLC est complétée de l'indication des conditions dans lesquelles le produit doit être entreposé (température de réfrigération)
Il faut jeter un produit dont la date est dépassée ou s'il n'a pas été conservé à la bonne température.
Ne jamais congeler un produit dont la DLC est toute proche.

► DLUO - Date Limite d'Utilisation Optimale, suivie de l'une des 3 variantes de la mention obligatoire :
- "A consommer de préférence avant le..." suivie du jour et du mois, pour les produits d'une durabilité inférieure à 3 mois
- "A consommer de préférence avant fin..." suivie du mois et de l'année, pour ceux d'une durabilité comprise entre 3 et 18 mois
- "A consommer de préférence avant fin..." suivie de l'année, pour ceux d'une durabilité supérieure à 18 mois.
Cette limite n'est pas aussi impérative que la DLC. Au-delà de la date indiquée, l'aliment peut avoir perdu une partie de ses qualités (goût, arôme, teneur en vitamines, etc.) mais sa consommation ne présente pas de danger particulier pour la santé. Cela concerne par exemple le café, les boissons, les conserves, les biscuits secs, les produits surgelés stockés au congélation, etc.
Le produit reste consommable s'il est stocké selon les indications du fabriquant. Il peut être maintenu à la vente.

Le cas des conserves : Pour les boîtes métalliques, plus que la DLUO, c'est l'aspect extérieur de la conserve qu'il faut prendre en compte pour juger de sa stabilité. En effet toute trace d'altération telle que déformation, rouille, bombage..., peut révéler une altération du produit.

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d'information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.
A voir : le site ministériel de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Mots-clés :